Recettes
Gibier

Le gibier est le début de l'alimentation humaine. L'homme commence à chasser pour se procurer les peaux qui le couvrent contre le froid, puis, goûtant la viande des animaux et les trouvant à son goût, il abandonne rapidement le régime végétarien.

Il est divisé en deux grandes catégories : à plumes et à poils.
Le premier groupe comprend tous les oiseaux comestibles non domestiques comme le faisan, la caille ou la bécasse des bois ; le deuxième groupe comprend le lièvre, le lapin sauvage et, parmi ceux de plus grande taille, le sanglier, le chevreuil et le daim.

Avant d'être consommé, le gibier nécessite une période de maturation qui rend la viande plus tendre et aromatique.  Le goût devient plus prononcé grâce à l'action de certains micro-organismes généralement présents dans l'intestin.
La marinade, utilisée principalement pour le gibier à plumes, sert à faire pénétrer dans la viande les arômes des herbes parfumées ou des épices choisies, pour rendre la viande tendre légèrement coriace, pour conserver l'animal pendant quelques jours, et comme base du fond de cuisson de la viande.

Le gibier est le début de l'alimentation humaine. L'homme commence à chasser pour se procurer les peaux qui le couvrent contre le froid, puis, goûtant la viande des animaux et les trouvant à son goût, il abandonne rapidement le régime végétarien.

Il est divisé en deux grandes catégories : à plumes et à poils.
Le premier groupe comprend tous les oiseaux comestibles non domestiques comme le faisan, la caille ou la bécasse des bois ; le deuxième groupe comprend le lièvre, le lapin sauvage et, parmi ceux de plus grande taille, le sanglier, le chevreuil et le daim.

Avant d'être consommé, le gibier nécessite une période de maturation qui rend la viande plus tendre et aromatique.  Le goût devient plus prononcé grâce à l'action de certains micro-organismes généralement présents dans l'intestin.
La marinade, utilisée principalement pour le gibier à plumes, sert à faire pénétrer dans la viande les arômes des herbes parfumées ou des épices choisies, pour rendre la viande tendre légèrement coriace, pour conserver l'animal pendant quelques jours, et comme base du fond de cuisson de la viande.